Énergie

Empreinte CO2 

Une partie importante du pilier énergie est le calcul de notre empreinte CO2.

Ecofys, une entreprise de consultance néerlandaise en matière d’énergie durable, a réalisé une étude intéressante à ce sujet. Il en ressort que l’empreinte CO2 du café se répartit comme suit :

  • 14 % dans la plantation
  • 6 % lors du transport
  • 12 % lors du processus de production
  • Et pas moins de 68 % chez le consommateur.

Beyers veut aussi prendre ses responsabilités. C’est pourquoi nous avons décidé, au printemps 2011, de calculer notre empreinte CO2.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement pour Beyers ? En calculant notre empreinte CO2, nous obtenons une meilleure idée des principales causes de nos émissions de CO2. Par la suite, nous pouvons entreprendre des actions pour diminuer ces émissions de CO2. C’est bon pour la planète et cela mène à une meilleure utilisation de nos sources d’énergie.

Les calculs se déroulent en 2 phases :

          1. Empreinte CO2 au niveau de l’organisation (OCF)

          2. Empreinte CO2 au niveau du produit (PCF) 

 

Empreinte CO2 au niveau de l’organisation (OCF)

L’empreinte CO2 de Beyers Koffie au niveau de l’organisation s’élève à 2 455 tonnes de CO2 pour l’année 2010-2011, réparties comme suit :

La combustion de gaz naturels forme la plus importante cause de nos émissions de CO2, soit 77 %. La 2e source importante de nos émissions de CO2 est constituée par les déchets. L’électricité n’est pas mentionnée dans nos émissions de CO2, parce que, depuis le 1er janvier 2009, nous achetons uniquement de l’électricité entièrement renouvelable.

Il ressort des calculs que nos émissions de CO2 ont diminué depuis l’année de référence 2008-2009. Vous pouvez également le constater dans le tableau ci-dessous :

* Ici, les émissions proviennent du chauffage des bâtiments, de la production (torréfier, moudre, emballer), des trajets domicile-travail, des voyages d’affaires, des déchets (papier, filtres à café, aluminium…).

** Éq. CO2 = équivalent-CO2.

Cette tendance à la baisse est en grande partie due à notre passage à l’électricité verte le 1er janvier 2009 et à la suppression des emballages en aluminium depuis le mois de janvier 2010. Il est étonnant de constater la baisse en émissions relatives, alors que nous avons produit davantage en 2010-2011 qu’en 2009-2010.

Le tableau suivant montre une simulation de ce que serait notre empreinte CO2 si nous n’étions pas passés à l’électricité renouvelable. Il est évident que notre empreinte serait nettement plus élevée !

Au niveau mondial, ces chiffres sont très faibles. En 2010, les émissions mondiales de CO2 s'élevaient à 8,5 milliards de tonnes, soit une augmentation de 512 millions de tonnes par rapport à l’année précédente.

En comparaison : le 2 février 2012, nous avons noté en Belgique une consommation record de gaz naturel, qui équivaut à 228 000 tonnes de CO2 en une journée.

Nous sommes satisfaits que nos émissions de CO2aient diminué ces dernières années. Cela ne signifie toutefois pas que nous pouvons nous reposer sur nos lauriers. Dans les années à venir, nous continuerons à faire des efforts pour diminuer nos niveaux de CO2. 

Nous expectons d'avoir des nouveaux calculations de l'empreinte CO2 au niveau de l'organisation Beyers en 2016.

 

Empreinte CO2 au niveau du produit (PCF)

Outre les calculs au niveau de l’organisation, nous avons un calculateur en place de la product carbon footprint (PCF). Pour ce faire, nous réalisons une analyse du cycle de vie de cradle to gate pour quatre types de produits sous-vide (sachets souples moulus, sachets souples grains,  dosettes). Nous chiffrons l’empreinte CO2 à partir de la plantation de café jusqu’à la livraison dans le centre de distribution du client. Ceci nous laisse aider nos clients à calculer leur empreinte CO2 sur leur propre café.

Basé sur cet calculateur, nous avons calculé l'empreinte CO2 des cafés à nos marques. Et nous avons volontairement opté pour un café climatiquement neutre: réduction des émissions de CO2 dans nos installations de torréfaction et compensation de nos émissions de carbone par des projets climatiques certifiés Gold Standard. 

initiatives DE REDUCTION

  • En tant qu’élément de notre plan de réduction du CO2, nous avons remplacé un torréfacteur au printemps 2012. Le processus de torréfaction est en effet raccourci grâce à l’utilisation d’un système avancé de préchauffage, piloté par la récupération de chaleur. Il y aura également une isolation complémentaire. De cette façon, la déperdition de chaleur sera moins grande et il faudra moins chauffer. Par ailleurs, ce nouveau torréfacteur tournera de façon continue en 3 cycles ; les pertes lors du démarrage et du « cooling down » seront donc ramenées à un minimum.
  • Les deux autres torréfacteurs utilisent également la récupération de chaleur, mais ne disposent pas d’un système de préchauffage.
  • Les compresseurs forment une autre partie de notre plan de réduction du CO2. En novembre 2011, un système central de gestion a été installé. Cela devrait mener à une économie de 10 % d’énergie.
  • Par ailleurs, nous avons remplacé les lumières au bureau par des lumières LED.

COMPENSATION de CO2

En dépit de gros efforts pour réduire cette consommation de gaz en investissant dans un nouveau torréfacteur plus efficace, il reste inévitablement une quantité résiduelle d'émissions de CO2. Au lieu de laisser les coûts du changement climatique aux générations futures, nous avons volontairement choisi de prendre nos responsabilités vis-à-vis de ces coûts qu’engendrent les émissions de CO2. Et cela en compensant notre consommation de gaz pour 2015 par le biais de projets climatiques Gold Standard, comme un projet autour de petits poêles à bois améliorés en Ouganda. Grâce au soutien de nous, ces projets pour le climat permettent de réduire une quantité de CO2 aussi importante que les émissions résiduelles que Beyers émet ici. Il s'agit donc d'une opération nulle pour le climat. Cette compensation est réalisée en étroite collaboration avec CO2logic, une organisation spécialisée dans le calcul, la réduction et la compensation des émissions de CO2, et la seule entreprise en son genre contrôlée par Forum Ethibel.